Grandir ensemble

22 octobre 2011

Lóczy ou le maternage insolite.

Publié par zamah dans Education

La pédagogie dite Lóczy nous vient D’Emmi Pickler, pédiatre autrichienne, qui dans les années 40 a pris la direction d’une pouponnière en Hongrie. L’approche qu’elle met en place avec les enfants est alors tout à fait révolutionnaire. Elle ne prend plus seulement l’aspect technique de la prise en charge en considération mais, elle tient compte des dimensions pédagogique et affective.

De ce fait, elle a exposé des principes directeurs »qui guident l’action de chacun »:

- Valeur de l’activité autonome: « Développer le goût de l’activité autonome est considéré comme essentiel pour l’éducation de tous les enfants. C’est à travers elle qu’ils peuvent accumuler les expériences qui favorisent un harmonieux développement moteur et posent des bases d’un bon développement intellectuel grâce à une expérimentation des situations. » Pour que l’enfant puisse investir cette activité autonome, il faut que l’adulte mette l’enfant dans un cadre sécurisant (où il aura une totale liberté de mouvements), qu’il mette à sa disposition du matériel adapté (en fonctions de ses possibilités et de ses goûts), qu’il respecte ses acquisitions motrices (ne pas mettre l’enfant dans une situation physique, motrice qu’il ne maîtrise pas) et qu’il garde un lien verbal qui aidera l’enfant à « prendre conscience de ces accomplissements ».

- Valeur d’une relation affective privilégiée: Le nombre de personne s’occupant de l’enfant est réduit à son minimum. « Tout est fait pour que le personnel s’engage dans une relation réelle mais consciemment contrôlée dans laquelle l’adulte ne fait pas peser sur l’enfant sa propre affectivités et ses attentes personnelles. »

- Favoriser chez l’enfant la prise de conscience de lui-même et de son environnement: En verbalisent tout ce qui se passe et tout ce que l’on fait à l’enfant (notamment au niveau des soins), on le rend conscient de ce qui lui arrive. En l’incitant à coopérer, à participer, on le rend sujet et non plus objet et il prend conscience de son corps et de son environnement. « Développer la capacité de l’enfant à participer est considéré comme la base nécessaire à des prises de positions ultérieures proprement adultes (…). »En lui parlant, on lui présente l’objet qui va être utilisé, favorisant ainsi la découverte, la manipulation de celui-ci et quand il en aura la maîtrise, son utilisation.

Aujourd’hui beaucoup de lieux de collectivité de la petite enfances (crèches, garderies) suivent ces principe.s Par l’observation des enfants, leurs rythmes biologiques, moteurs et affectifs sont respectés.

Un enfant ne se développera pas moins vite qu’un autre parce qu’on ne l’a pas  sur-stimulé, un enfant que l’on a calé dans des coussins ne tiendra pas forcément assis avant celui qu’on a laissé faire, un enfant que l’on a entraîné ne marchera pas forcément plus vite que celui qui s’est mis debout seul. L’enfant a besoin de sécurité, d’encouragements, de force, il a besoin d’être prêt pour faire de nouvelles acquisitions. Respecter son rythme de développement, c’est respecter son enfant, c’est respecter ce qu’il nous dit, ce dont il a besoin.

Sources: Lóczy ou le maternage insolite, M. David et G. Appell, Edition du Scarabée, Paris 1973

Article Wikipédia:  http://fr.wikipédia.org/wiki/Lóczy

Association Pikler- Lóczy Suisse: http://www.pikler.ch/fr/suisse-romande.html

Laisser un commentaire

Classe diabolique et magique |
Maternelle Léon Schwartzenb... |
Album photos de nos matous |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | jaloux
| bienvenu chez bob
| maillardeneure