Grandir ensemble

6 décembre 2013

Conter Saint Nicolas

Publié par zamah dans Contes et histoires, La Saint Nicolas

Voici quelques histoires que nous aimons beaucoup raconter pour Saint Nicolas.

Saint Nicolas et le Bûcheron, Markus Pfister, Katherin Siegenthaler (Éditions Nord-Sud)

516395BMTKL._

Résumé:

Par une froide nuit de décembre, un bûcheron solitaire invite Saint Nicolas à boire une tasse de thé chez lui. Revigoré et réchauffé, Saint Nicolas continue sa tournée. Mais il ne se rend pas compte que son sac est percé et qu’il sème dans la neige toutes les friandises destinées aux enfants. Heureusement, le bûcheron s’en est aperçu ; il ramasse toutes les friandises et rattrape Saint Nicolas. C’est depuis ce temps-là que, chaque année, le bûcheron accompagne Saint Nicolas dans sa tournée.

Le Petit Loir qui voulait rencontrer Saint Nicolas, Eleonore Schmid (Éditions Nord-Sud)

Conter Saint Nicolas dans Contes et histoires

Résumé:

A l’automne, Gliris, comme tous les petits loirs, se blottit au fond de son trou pour ne se réveiller qu’au printemps. C’est pourquoi Gliris n’a encore jamais rencontré Saint Nicolas. Mais cette année, il est décidé à ne pas manquer sa visite. Et il essaie par tous les moyens de rester éveillé. A chaque bruit, il tend la tête hors de son trou. L’écureuil lui promet de l’appeler quand Saint Nicolas sera là. Mais l’écureuil a oublié ce qu’il a promis et Gliris dort maintenant profondément. Heureusement qu’il y a le hibou ! Comme tous les animaux de la forêt, Gliris reçoit aussi une gâterie de Saint Nicolas. Mais alors que tous les autres animaux regagnent leur place dans la forêt, Gliris, lui, dort profondément dans la poche de Saint Nicolas.

6 décembre 2013

La visite de Saint Nicolas

Publié par zamah dans L'entrée dans l'Avent, La Saint Nicolas

Aujourd’hui, le 6 décembre c’est la Saint Nicolas. Il est donc venu investir la table des  saisons avec son âne:

DSCN0869

Nous avons préparé nos bonshommes pour le gouter d’anniversaire de la gaille qui a 3 ans aujourd’hui!

DSCN0872

On peut trouver la recette ici.

Et pour la légende de Saint-Nicolas, c’est par ici.

2 décembre 2013

Une histoire pour la spirale de l’Avent

Source: http://www.education-joyeuse.com/2012/12/activites-joyeuses-avent.html

Utiliser un chevreuil, un renard, un lapin, un écureuil, un ours.
Créer une spirale en soie, en mousse ou en branches de sapin.
La spirale est un chemin dans la forêt. Au centre, mettre une chandelle.

Il était une fois, une petite fille qui se retrouva perdue dans les bois. Elle jouait insouciante autour des arbres. Elle riait en courant le long des rives d’un petit ruisseau en regardant la lumière qui scintillait en coulant sur les nombreux cailloux colorés. Elle s’amusait tellement qu’elle ne regardait pas où elle allait, sans réaliser qu’il était tard et que la noirceur tombait et qu’elle ne savait plus comment retourner chez elle.

La noirceur enveloppait la forêt autour d’elle. Il n’y avait pas de lumière pour lui montrer le chemin à emprunter pour retourner à la maison. C’était le temps de l’année où les nuits froides d’hiver allongeaient de plus en plus chaque jour.

Elle avait une petite chandelle qu’elle transportait dans ses petites mains, mais elle n’avait pas de feu pour l’allumer. La petite fille avait peur et elle était perdue.

Elle était seule dans la sombre forêt quand soudain elle aperçut un chevreuil qui passait près d’elle. Le chevreuil ne semblait pas avoir peur d’elle. Il broutait l’herbe qui perçait à travers la neige. La douceur et le calme du chevreuil apaisèrent la jeune fille et l’aidèrent à oublier ses soucis. La petite fille continua sa route dans la forêt noire. Peut-être réussirait-elle à retrouver le petit ruisseau qu’elle avait suivi plus tôt et il la mènerait jusque chez elle.

La petite fille marchait dans le noir quand elle remarqua une petite lueur qui illuminait le chemin devant elle. D’où pouvait bien venir cette lumière alors qu’il n’y avait pas de lune ni d’étoiles qui brillaient dans le ciel cette nuit-là. À cet instant, un petit lapin sauta devant la petite fille dans le sentier. Les lapins sont habituellement peureux, mais celui-ci était sorti de sa cachette pour chercher à manger. De le voir devant elle lui donna le courage d’affronter sa peur. Elle continua sa route, remplie d’espoir.

Plus elle avançait, plus l’éclat de la lumière semblait s’aviver. Tout à coup, un renard apparut dans l’ombre de la lumière. « C’est un animal si rusé et intelligent, et capable d’agir rapidement et avec assurance, pensa-t-elle. » Le seul fait de penser au renard l’aida à se sentir plus confiante et à se rappeler que son esprit fin l’aidera à retrouver son chemin. Une fois de plus, elle reprit courage et continua à chercher le chemin qui la ramènerait chez elle. Elle continua d’avancer un peu plus vite sur le chemin sinueux qui semblait la guider vers la lumière. Peut-être s’agissait-il de la lumière d’un feu que quelqu’un avait allumé?

À sa grande surprise, dans la lueur de la nuit, elle aperçut un jeune écureuil. Il babillait en courant dans toutes les directions. « Les écureuils sont si travailleurs, ils n’abandonnent jamais, ils sont toujours occupés à chercher des noix. ». Elle sentait que l’écureuil l’encourageait à ne pas abandonner, à continuer de chercher sa route. Ses pas lui paraissaient plus légers, malgré la noirceur. Elle continua sa route sur le chemin tortueux, en se rapprochant toujours plus de la lumière.

Puis, quand elle leva les yeux, elle avait peine à croire ce qu’il y avait devant elle. Était-ce possible? Parmi les arbres, un gros ours maladroit essayait de se trouver un abri pour passer l’hiver. L’ours n’avait pas peur de la noirceur. Il serait seul tout l’hiver, il dormirait dans les profondeurs de sa grotte sombre, bien au chaud. La petite fille se sentit soudainement comme l’ours. Elle n’avait plus peur de la noirceur, même si elle marchait seule dans les bois.

Elle suivait toujours le chemin sinueux, puis, quand elle tourna le coin, une lumière scintillante apparut devant elle. Elle s’approcha de la lumière et alluma sa petite chandelle. Maintenant, sa propre lumière illuminait la forêt et chassait la noirceur. À ce moment-là, son cœur se remplit de joie et de reconnaissance et ses peurs disparurent. Sa petite flamme l’éclairait et illuminait la route. Elle retrouva rapidement le chemin qui la mena chez elle.

Auteur: inconnu

1 décembre 2013

Le calendrier de l’Avent

Publié par zamah dans Hiver, L'entrée dans l'Avent, Mes crafts

Premier décembre oblige, j’ai installé le calendrier de l’Avent préparé pour ma gaille. Je crois qu’elle ne se rendait pas compte de ce que c’était avant qu’elle n’ouvre sa première pochette… depuis, elle l’admire pleine d’envie!!

L'arbre de l'Avent

 

1 décembre 2013

Des bonhommes d’hiver

Publié par zamah dans Hiver, Mes crafts

Comme il fait particulièrement froid aujourd’hui et que nous avons changé notre table des saisons pour entrer dans l’Avent, je me suis inspirée de ce que je trouvais sur Pinterest pour faire des bonhommes d’hiver.

Bonhommes d'hiver

11 novembre 2013

La fête des Lanternes

Publié par zamah dans Automne, La Saint-Martin

Aujourd’hui, c’est la St Martin et hormis les beuveries et autres réjouissances « cochonnesque » en Ajoie, c’est surtout la fête de la lumière au travers de la légende de Martin. (Par ici )

Nous avons donc confectionné nos petites lanternes :

La fête des Lanternes dans Automne dscn0784-300x225

La ronde est fabriqué avec de la colle d’amidon et du papier crépon sur un ballon de baudruche. J’ai d’abord mis une bonne couche de papier journal au fond (à la place de la bougie) et tout en haut, mais c’est très solide et je trouve que la bande en haut gâche un peu…

Et l’autre (faite par la gaille), c’est de la gouache sur une feuille transparente. J’aurai aimé que ça fasse comme une aquarelle, mais je n’avais absolument pas les bons matériaux… Ce sera pour l’année prochaine.

Nous sommes sorties dès la nuit tombée avec nos lanternes en chantant les chansons que nous avions apprises pour la fête.

dscn0791-300x225 dans La Saint-Martin

Notre petite était vraiment fière de porter sa lanterne, celle qu’elle avait faite elle-même, et ce soir les étoiles ne brillaient pas seulement dans le ciel ;)

13 octobre 2013

C’est l’Automne (chanson)

Publié par zamah dans Automne, Comptines, chansons et poèmes

Voici une chanson d’automne tirée du livre La Fête aux chansons (p 90), que l’on peut écouter ici ou :

1. Pomme rouge, raisin noir,

C’est l’automne, c’est l’automne,

Vigne rousse au vent du soir,

L’été nous dit au revoir.

2. Perdrix rouge, corbeau noir,

C’est l’automne, c’est l’automne,

Plume rousse au vent du soir,

L’été nous dit au revoir.

3. Feuille rouge, cèpe noir,

C’est l’automne, c’est l’automne,

Herbe rousse au vent du soir,

L’été nous dit au revoir.

4. Soleil roug’, horizon noir,

C’est l’automne, c’est l’automne,

Lune rousse au vent du soir,

L’été nous dit au revoir.

12 octobre 2013

Peinture d’automne (oeuvre collective ^^)

Publié par zamah dans Activités diverses, Automne, Samain

Notre petite peinture a été embellie par les dessins du papa, qui a été bien inspiré!!

Peinture d'automne (oeuvre collective ^^) dans Activités diverses dscn0721-225x300

Samain approche a grands pas…

11 octobre 2013

La toile d’araignée (tissage d’automne avec des marrons)

Publié par zamah dans Activités diverses, Automne

Voici un bricolage trouvé dans le livre L’enfant et la ronde des saisons

La toile d'araignée (tissage d'automne avec des marrons) dans Activités diverses dscn0715-e1381496467977-225x300

Fournitures:

Un marron.

Huit piques à cocktail.

De petits restes de laines colorés.

Un poinçon.

Des ciseaux.

Explications:

Faire huit petits trous tout autour d’un marron et y planter les piques à cocktail. Enlever les pointes. Attacher un brin de laine à l’une des piques et l’enrouler une fois autour de la pique suivante. Continuer tout autour. Repousser la laine (au contraire de la toile d’araignée) en serrant les fils les uns près des autres pour avoir un tissage continu sans trous. A 1/2 cm de tissage, attacher une couleur différente au premier brin en vérifiant que le nœud soit au dos. Tisser avec des couleurs différentes jusqu’à 2 cm du bout des piques. Faire un nœud serré autour de l’une des piques et laisser pendre environ 30 cm de laine pour suspendre la toile.

11 octobre 2013

Des fées d’automne et autres bricolages.

Publié par zamah dans Automne, Mes crafts

L’automne est réellement là (brrr…), les arbres se colorent, les feuilles tombent. Tout ces changements m’ont enfin donnés envie de faire quelques bricolages. Alors ce matin, avec la gaille, nous sommes parties ramasser tout ce qui nous inspirait et au travail!!

Des fées d'automne et autres bricolages. dans Automne dscn0712-300x225dscn0717-e1381496561541-225x300 dans Mes craftsdscn0718-300x225

123456

Classe diabolique et magique |
Maternelle Léon Schwartzenb... |
Album photos de nos matous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jaloux
| bienvenu chez bob
| maillardeneure